Mes publications

Introduction

En Ardèche, 17 vieux villages portent aujourd’hui le label « village de caractère » décerné par le Conseil Général et 25 autres sont en cours d’agrément. Nous vous proposons maintenant de visiter avec nous les superbes villages suivant, labellés ou non « village de caractère » et se trouvant autour ou à proximité des Gorges de l’Ardèche.

Labastide de Virac

Labastide de Virac est situé dans la partie la plus calme des Gorges de l’Ardèche. C’est aussi celle qui offre les plus belles randonnées. Le Château, classé monument historique, domine le village de son imposante stature. Le mot bastide signifie lieu fortifié. Perché sur un monticule calcaire, tout le village était autrefois fortifié, se serrant autour du château. Au sommet de l’église niche un couple de faucons pèlerin, revenu récemment dans la région. Sur son piton rocheux, ce petit village médiéval préservé garde un charme pittoresque que lui envient les villages alentours. Il possède une partie du majestueux Pont d’Arc, Arche Naturelle qui enjambe l’Ardèche.

Le village occupait une position stratégique pour contrôler les Gorges de l’Ardèche, et notamment le passage par le dessus le pont d’Arc. Suite aux guerres de religion, le seigneur local étant protestant, Louis 13 et Richelieu, qui eux étaient catholiques, ordonnèrent la destruction totale des remparts du village et de certains étages du château. Le passage du pont d’Arc fut lui aussi endommagé. Le GR4 traverse le village et vous mène dans la garrigue puis en bordure des Gorges de l’Ardèche. Ici nous sommes loin de l’agitation touristique.

 Vallon-Pont-d’Arc

Vallon-Pont-d’Arc est idéalement positionné, aux portes de l’un des plus beaux sites touristiques de France : la Réserve Naturelle des Gorges de l’Ardèche. Le pont d’Arc a été classé en 1991 « Grand Site d’Intérêt Communautaire ». Le bourg garde l’entrée des gorges de l’Ardèche et en est le principal centre touristique. C’est aussi là que se cache la grotte Chauvet, très célèbre pour ses peintures rupestres, non ouverte au public mais doublée par un musée au village.

Lors des guerres de religion, les protestants détruisent le château du seigneur catholique. Il fut par la suite reconstruit dans le nouveau village : c’est le château-mairie actuel. On peut y admirer une architecture intérieure rénovée du 18ème siècle et surtout un ensemble unique de sept tapisseries d’Aubusson illustrant la prise de Jérusalem par les Croisés de Godefroy de Bouillon ainsi qu’une pastorale.

Au Moyen-âge, le village est construit sur une colline autour du château seigneurial : les ruines qui en restent actuellement sont le Chastelas. C’est au 16ème siècle que Vallon s’installe définitivement dans la plaine. Vallon est situé sur un ancien itinéraire, de Nîmes à Alba aux temps gallo-romains, d’Alès à Villeneuve-de-Berg au temps des guerres de religion.

Salavas

  A l’origine, Salavas était situé le long de la voie romaine reliant Nîmes à Alba et à la vallée du Rhône. Cette voie date de l’époque de l’empereur romain Antonin le Pieux qui régna de l’an 138 à l’an 161 après J.C. Le village s’est développé grâce à la proximité du Gué de Chauvieux passage obligé, lorsque la hauteur d’eau est favorable, pour joindre le Bas Languedoc au Vivarais et au Massif central. Salavas avait effectivement une position stratégique dans le commerce du sel avec l’utilisation de ce Gué.

Cette situation favorisa le trafic routier, les activités fluviales, l’hébergement et le ravitaillement des voyageurs qui apportèrent à l’antique Salavas travail et prospérité mais aussi, un réel danger pendant les invasions successives et les divers troubles guerriers, dont les derniers furent ceux des guerres de religion. Le château est pillé et détruit en 1628, en même temps que celui de Vallon, par le Duc de Rohan, gendre de Sully et chef des protestants du Languedoc.

Sampzon

Ce lieudit se prononce SANZON. C’est un superbe point d’observation à 360° situé à 381 mètres d’altitude. Il domine toute la région et offre une impressionnante vue circulaire sur le bassin de Ruoms, sur l’Ardèche, sur le bassin de Vallon et l’entrée des gorges, sur tout le bas Vivarais jusqu’aux Cévennes, sur la montagne Ardéchoise et sur le Mont Lozère. 200m plus bas encore, le méandre que forme l’Ardèche, autour de cette petite commune lui confère un atout exceptionnel pour la baignade, la pratique du canoë et la pêche.

Son église rustique d’origine romane vaut le détour. C’est aussi le point de départ de nombreuses randonnées pédestres, équestres et VTT. Le GR4 passe à proximité. Il offre aussi de magnifiques couchers et levers de soleil.

Lagorce

Comme tous les villages de la région, Lagorce a un passé riche en histoire. En juin 1629. Louis XIII et Richelieu se rendant à Alè, donnèrent l’ordre de raser le Château. Lagorce était en effet une place forte protestante, son temple fut un des premiers construits dans la région. Du château, il ne reste plus que quelques pierres. Le Temple, construit au 16ème siècle, fut détruit durant les guerres de religions, il sera reconstruit au début du 19ème siècle.

L’église Saint André fut, elle aussi, détruite durant les guerres de religion puis reconstruite au cours du 17ème siècle. Le Beffroi fut construit au 13ème siècle, vous pouvez y voir le magnifique cadran solaire. La Place de la Dîme est située à proximité de la mairie, Elle doit son nom aux cuves à grains encastrées dans un vieux mur, « les Setiers », qui servaient autrefois aux paysans pour mesurer leur part de récolte en paiement au Seigneur. Depuis le printemps 2002, la municipalité a ouvert un musée lié au vers à soie « ma magnanerie », vous pourrez observer un élevage de vers à soie.

Saint-Martin-d’Ardèche

Au débouché des Gorges, en amont du confluent de l’Ardèche et du Rhône, blotti au bord de la rivière se trouve Saint-Martin-d’Ardèche, petite commune de l’Ardèche Méridionale, où en 1938, Max Ernst, le peintre surréaliste, a marqué son passage. Les habitants de Saint-Martin, “les trempes cul” comme les appelaient leurs voisins, en raison des nombreuses crues qui touchaient le village, ont longtemps vécu de la rivière. A proximité d’un site naturel d’exception, la Réserve Naturelle des Gorges de l’Ardèche, St-Martin dispose également d’un patrimoine historique riche.

En visitant le village, vous verrez l’église romane du 12ème siècle ainsi que le Pont Suspendu dont la construction se situe entre 1904 et 1905. En face et un petit plus haut sur la rive opposée se trouve Aiguèze un superbe village de caractère.

Aiguèze

Situé sur les dernières falaises des gorges de l’Ardèche et comme planté au sommet d’un extraordinaire piton rocheux et balcon naturel, le magnifique village d’Aiguèze domine fièrement le cours d’eau au débit caractériel. Ses fortifications furent le théâtre d’épisodes dramatiques. Aiguèze s’est rapidement tourné vers l’avenir en restaurant ses maisons dans son style historique et protégé. Son église, monument classé qui mérite votre visite, a été rénovée.

C’est un petit village sympathique qui se protège et en même temps s’ouvre aux visiteurs. Il fait bon se promener dans ses ruelles moyenâgeuses. C’est un site incontournable des gorges de l’Ardèche qui attire les amoureux de vieilles pierres et des petits coins tranquilles ! Site envoûtant, population accueillante, bonnes tables, bon vin, ce village que les vicissitudes de son histoire rendent si sympathique, renaît pour le bonheur de ses citoyens et le plaisir de ceux qui le visitent.

Balazuc

Balazuc est un superbe petit village médiéval fortifié, perché au sommet d’une falaise surplombant l’Ardèche. La Tour de la Reine Jeanne, située sur la rive droite de la rivière offre un panorama de rêve sur le village. C’est incontestablement l’un des plus beaux villages de caractère de l’Ardèche et un des plus beaux villages de France.

Au bout des vestiges des remparts, vous trouverez le château et son donjon carré du Xè siècle qui abrite actuellement un Point Info en été. Construite au XIIè siècle, l’ancienne église romane ne comportait, à l’origine, qu’une simple nef à trois travées. Elle fut ultérieurement doublée d’une nef fortifiée et surmontée d’un clocher-arcade. Pour la rejoindre, il faut suivre des petites rues tortueuses et escarpées, bordées par endroits d’anciennes échoppes d’artisans. N’hésitez pas à utiliser les services d’un guide pour mieux découvrir toutes les richesses de ce village historique.

L’église nouvelle, beaucoup plus récente, date du 19ème siècle. Après la visite de Balazuc, baignez vous dans la rivière en bas du village puis visitez le hameau pittoresque du Viel Audon : on y accède à pied uniquement par un sentier en longeant l’Ardèche sur sa rive droite.

Voguë

Classé Village de caractère, le village de Voguë est comme accroché à la falaise. Son histoire est liée à celle de son château et de ses seigneurs. Elle est aussi rattachée aux ponts successifs, régulièrement emportés par les crues de l’Ardèche. Le château domine ce site privilégié. Edifié initialement au 12ème siècle, il fut entièrement reconstruit autour de son donjon au 15ème siècle. Il subit encore d’importantes modifications au 17ème siècle avant d’être incendié pendant la révolution et de tomber en ruines. Reconstruit dans la seconde moitié du 19ème siècle, il impressionne avec ses 4 tours d’angle et ses fenêtres à meneaux.

Ce château, aujourd’hui ouvert aux visiteurs, accueille également dans ses murs des expositions temporaires d’arts plastiques. Endommagée pendant les guerres de religion, l’église fut presque entièrement reconstruite en 1691. Après Voguë, visitez aussi dans les environs les vieux villages de Lanas et de Rochecolombe. Profitez-en aussi pour faire un tour avec le train touristique de l’Ardèche Méridionale Viaduc 07.

Labaume

Au bord de la rivière la Beaume, à proximité de Ruoms, ce superbe village de caractère est entouré de falaises autrefois creusées de grottes troglodytiques.

Au sommet de cet éperon rocheux se distingue également une maison forte, qui domine les vestiges du château vieux et du moulin seigneurial. Les maisons, entrelacées dans la roche et réalisées avec des galets extraits directement de la rivière, se serrent le long d’étroites et sinueuses calades, de petits passages, qui constituent un véritable labyrinthe.

Le clocher carré à arcades de l’église Saint-Pierre-aux-Liens a un style très particulier. A l’ombre des platanes séculaire de la place de Sablas vous pourrez admirer le vieux pont submersible. 142 dolmens (Il s’agit là de la plus grande densité en Europe) s’élèvent sur cette petite commune qui est aussi très célèbre pour son fameux festival de musique.  

Banne

Banne est une petite commune du sud de l’Ardèche, blottie au pied des premiers contreforts des Cévennes. Classé  » Village de caractère « , ce village se compose de deux bourgs perchés et séparés par un petit vallon couvert de cultures en terrasse. Le bourg principal s’est développé au pied des ruines de l’ancien château. Très luxueux château au 16ème siècle, il représentait un symbole de la contestation du pouvoir républicain, et fut brulé intégralement en juillet 1792. Les ruines du château servirent alors de carrière de pierre.

Seules les écuries et le mur d’enceinte extérieur furent épargnés de la destruction. Longues de 80m et profondes de 12m, les écuries témoignent de l’ampleur passée de ce château. Depuis ses terrasses, on a le plus magnifique spectacle que l’on puisse imaginer. Tout le Bas-Vivarais, pour ainsi dire, s’épanouit sous l’œil du touriste. 2) Le bourg annexe comprend l’église paroissiale entièrement reconstruite entre 1860 et 1867 avec sa place arborée. L’église néogothique actuelle a été construite au 19ème siècle sur l’emplacement même d’une église romane Les voûtes et les piliers de l’église romane furent démolis en 1859. Seuls les deux murs latéraux ont été conservés.

Ruoms

Ruoms est un Vieux village Médiéval fondé au 10ème siècle. Ses remparts sont dotés de 7 tours rondes. L’église d’architecture romane et la Chapelle Notre Dame des Pommiers furent érigés entre le 10ème et le 12ème siècle. Ruoms est un pays de carrières, encore exploitées il y a cinquante ans. La pierre calcaire a été utilisée pour la réalisation de nombreux monuments et ouvrages d’art. Ce village fut aussi une petite cité industrielle avec ses brasseries, fermées depuis 1967, la bière ayant été remplacée aujourd’hui par le vin.

Profitez de votre séjour pour visiter le Musée Vin image qui est un lieu de découverte des vins. Prenez aussi le temps d’aller admirer la route touristique des Défilés qui a été creusée dans le roc au 19ème siècle. Elle offre un panorama spectaculaire sur les falaises de calcaire.

Conclusion

Nous venons de vous présenter quelques superbes villages mais la liste de ceux que nous vous recommandons de visiter est bien plus longue encore tant chaque village est particulier et chargé d’histoire. N’hésitez pas à en visiter d’autres au hasard de vos promenades.

© Aja Barbo Gruden
Ardèche, janvier – décembre 2010
Texte de la voix off pour le DVD
« Les Gorges de l’Ardèche et l’Ardèche Méridionale »
Voir les autres vidéos sur : www.ardechevideo.com

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :