Mes publications

Descente des Gorges

Introduction

Il vous sera difficile de rentrer chez vous sans avoir descendu au moins une fois dans votre vie les Gorges de l’Ardèche en canoë, en kayak, ou encore en barque.

Pour faire la descente, il suffit d’être âgé de plus de 7 ans et de savoir nager. De votre descente des Gorges vous garderez un souvenir inoubliable. Rappelez-vous toujours que la propreté des gorges dépend de chacun de nous.

Au départ de Salavas

Il y a quelques règles de base concernant le canoë ou le kayak. Leur maîtrise vous permettra de passer partout avec une très grande aisance :

  1. Règle de base numéro 1 : toujours garder une distance minimale vis-à-vis des bateaux qui précèdent, comme de ceux qui succèdent. Cela évite de s’empiler les uns sur les autres en cas de problème;
  2. Règle de base numéro 2 : pour contrôler votre bateau dans un petit rapide, il faut pagayer pour avancer plus vite que le courant;
  3. Règle de base numéro 3 : Quand vous approchez d’un obstacle, un rocher, par exemple. Si vous ne faites rien, le courant vous emmènera très souvent directement sur l’obstacle. Pour éviter cet obstacle, prenez de la vitesse en pagayant, la vitesse est essentielle, et orientez l’avant de votre bateau là où vous voulez aller.

Le rapide du Charlemagne

Règle de base numéro 4 : si vous ne pouvez pas éviter un obstacle et voyez que vous allez le percuter par le côté du canoë, penchez vous complètement, corps et bateau, sur cet obstacle et non pas à l’opposé de l’obstacle.

Règle de base numéro 5 : pour affronter un courant latéral, il faut giter, c’est-à-dire pencher, du côté opposé au courant.

Les kayakistes parlent, dans leur langage un peu cru, d’offrir le cul du bateau au courant, permettant à ce dernier de passer sous le bateau, sans le retourner.

Il existe encore une sixième règle de base, qui n’est en fait qu’une variante de la précédente : parfois, après un petit rapide ou un obstacle, une partie de l’eau fait demi-tour, et retourne vers l’amont. C’est le contre-courant. L’eau y paraît plus calme que dans le courant, mais ne vous y fiez pas. C’est en effet là que la plupart des canoéistes débutants dessalent, alors qu’ils avaient bien franchi le rapide et croyaient toute difficulté passée. Ces contre courants sont des petits pièges classiques, et pourtant très faciles à éviter ou à gérer. La plupart du temps, on les voit à l’œil nu. Si vous vous faites prendre dans un de ces contre-courants, offrez toujours le cul, c’est-à-dire le dessous, de votre bateau au contre courant et, au pire, vous ferez un tête-à-queue.

Le port du gilet de sauvetage est obligatoire pour tous, parents et enfants. Il doit toujours être attaché. Il sert évidemment à vous maintenir à la surface de l’eau, mais aussi à limiter les chocs contre les cailloux si votre embarcation a l’idée saugrenue de se retourner

Dessalages en série

Juste à côté du Pont d’Arc, au niveau de ce petit rapide dit du Charlemagne, il y a un endroit où le spectacl est assuré. Soyons un petit peu vicieux et délectons nous en nous moquant de l’infortune des autres.

Superbe spectacle, n’est pas ? Heureusement, sans danger dès lors que les règles de sécurité de base sont respectées.

Descente en kayak

Bon, eh bien maintenant que nous nous sommes perfidement moqués des autres, c’est à notre tour d’essayer ce petit rapide.

Nous allons le faire, non pas avec un canoë, mais avec un kayak complètement fermé. Pour vous placer dans le feu de l’action, nous avons fixé la caméra à l’avant du kayak.

Et c’est parti : on va attaquer le Charlemagne. Il y a déjà un bateau qui vient de faire une cravate sur un rocher. On va essayer de se faire un petit stop derrière le caillou. Allez, c’est parti. (rires) C’est super ! Allez, un petit virage sur la gauche, hop. Et un autre maintenant sur la droite.

Les différentes descentes

Il est possible de faire des descentes partielles ou complètes de l’Ardèche, selon vos forces :

  1. Le premier parcours fait 8km :
    • départ de Vallon Pont D’arc,
    • passage de quelques rapides,
    • passage bien sûr sous le magnifique Pont d’arc,
    • et arrivée au lieu-dit Châme situé 1 km après le Pont d’Arc, à l’entrée même de la Réserve Naturelle.
    • Il faut compter une heure et demie de pagaie pour cette descente.
  2. Le second parcours fait 13km :
    • départ du pont de Samzon,
    • la descente est assez calme jusqu’à Vallon puis, même programme que la mini descente précédente de 8 km.
    • La descente dure environ 2 heures et demi.
  3. Le troisième parcours fait 24km :
    • départ de Châmes et descente de toutes les gorges de l’Ardèche jusqu’à Sauze, hameau de St Martin d’Ardèche.
    • La durée moyenne de la descente est d’environ 5 heures sans compter vos pauses.
  4. Le quatrième et plus long parcours fait 32km :
    • Il part de Vallon, passe sous le Pont d’arc et traverse toutes les gorges jusqu’à St Martin d’Ardèche.,
    • Le temps de pagaie est d’environ 6 à 7heures sans compter les pauses.

Il existe de nombreux autres parcours, si vous partez plus en amont des gorges, notamment de Ruoms, Pradon, Balazuc, ou Voguë. En fait, les parcours sont modulables à volonté.

Le Pont d’Arc

La descente des Gorges de l’Ardèche est à la portée de tous et peut s’effectuer d’avril à octobre, l’eau est alors à un bon niveau et sa température agréable, entre 25 et 28°.

Restez aussi très prudent si vous décidez de sautez depuis certains rochers. Il faut vérifier d’abord que la profondeur d’eau est suffisante. Pour des raisons évidentes, l’accès au sommet du pont d’arc est strictement interdit. N’essayez pas d’épater stupidement les autres. Tous les ans, il y a des accidents du fait de personnes totalement inconscientes.

Par ailleurs, même si pour les passages délicats, la sécurité est assurée en été par les pompiers et la gendarmerie, il faut toujours respecter les règles de sécurité de base, et notamment le port obligatoire du gilet de sauvetage. Considérez aussi que les difficultés varient en fonction du niveau d’eau, lequel peut changer rapidement, même en été lors de gros orages.

Les rochers et cailloux sont fréquemment glissants. Portez toujours une bonne paire de chaussures pour limiter les risques de glisse.

L’entrée dans les Gorges

Après le passage sous le Pont d’Arc, magnifique Arche Naturelle de 60 mètres de haut, vous entrez dans le célèbre canyon creusé au fil du temps par l’Ardèche ainsi que dans la Réserve Naturelle des Gorges de l’Ardèche. Pour protéger cet environnement exceptionnel, un règlement spécifique s’applique qui interdit notamment le camping sauvage. Chacun d’entre nous doit impérativement respecter ce merveilleux environnement.

Superbe spectacle. C’est le rocher de la Cathédrale, célèbre pour sa forme caractéristique. C’est vraiment grandiose.

La sortie des Gorges

A vous maintenant de vous laisser tenter. Venez en Ardèche et descendez les Gorges de l’Ardèche en canoë, en kayak ou en barque. C’est vraiment fantastique.

© Aja Barbo Gruden
Ardèche, janvier – décembre 2010
Texte de la voix off pour le DVD
« Les Gorges de l’Ardèche et l’Ardèche Méridionale »
Voir les autres vidéos sur : www.ardechevideo.com

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :