Mes publications

Pour la première fois, une gastronomie figure au patrimoine culturel immatériel de l’humanité de l’UNESCO. Après quatre ans de travail côté français sur le projet, les experts d’un comité intergouvernemental ont finalement labélisé le repas français. Quels sont les points forts qui ont convaincu le jury réuni le 16 novembre 2010 dans la capitale kényane ? Bien d’autres pays proposent une excellente cuisine typique, mais ce qui est très distinctif chez les Français, selon Jean-Robert Pitte, président de la Mission française du patrimoine et des cultures alimentaires, c’est que « nous avons une certaine forme de gastronomie, avec ce mariage mets et vins, cette succession de plats, cette façon de mettre la table, d’en parler, qui sont spécifiquement français ».

Les Mexicains avaient tenté leur chance en 2005. Les Français ont réussi en 2010. La gastronomie française est la seule figurant actuellement sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l’humanité. Parmi les concurrents figuraient « le régime méditerranéen » défendu par l’Espagne, la Grèce, l’Italie et le Maroc, et la « cuisine traditionnelle mexicaine ».

« La cuisine, c’est de la culture » était le leitmotiv du groupe de gastronomes et de chefs convaincus, tels Alain Ducasse, Pierre Troisgros, Paul Bocuse et autres, qui ont lancé l’idée de la candidature française en 2006. Aucune gastronomie n’ayant jamais été inscrite au patrimoine immatériel de l’humanité, le challenge était très important.

Quiconque a déjà visité la France a dû remarquer l’ambiance chaleureuse qui règne dans ses innombrables restaurants. Commençons par la proximité des tables qui entraîne les clients dans un tourbillon de rires, d’observation de la table voisine, de partage d’odeurs délicieuses, de brouhaha général et de convivialité. Pour travailler, les Français ont la plus forte productivité horaire dans le monde, mais pour manger, ils savent prendre leur temps. Bien manger, c’est sacré. Pendant un vrai repas, les Français se plient bien volontiers à commencer par un apéritif et terminer par un digestif. Entre les deux, l’art de la table français dicte au moins quatre plats : une entrée, un plat de résistance avec légumes, du fromage et un dessert. Il ne viendrait à l’idée de personne d’inverser cet ordre qui fait partie du savoir-vivre. Manger le fromage après le plat principal permet de prolonger ce délicieux moment de partage. Arroser le déjeuner d’un bon verre de vin français va de soi. Le rituel alimentaire français est presque religieux mais très convivial et sait charmer tous ses hôtes. La qualité des mets y joue bien évidemment un rôle indéniable.

Sur le site d’UNESCO figurent les composants importants qui ont motivé la décision finale des experts. C’est « le plaisir du goût, l’harmonie entre l’être humain et les productions de la nature », mais aussi « un corpus de recettes qui ne cesse de s’enrichir ; l’achat de bons produits, de préférence locaux, dont les saveurs s’accordent bien ensemble ; le mariage entre mets et vins ; la décoration de la table ; et une gestuelle spécifique pendant la dégustation ».

L’ambassadrice de France auprès de l’UNESCO, Catherine Colonna, a souligné que « les Français aiment se retrouver, bien boire et bien manger et célébrer un bon moment de cette façon. C’est une partie de nos traditions et une tradition bien vivante ».

Le Cordon Bleu qui, via ses écoles internationales, a formé nombre de grands chefs, contribue très activement à la pérennité de ce savoir-faire. La décision de l’UNESCO consacre la reconnaissance mondiale du patrimoine gastronomique français.

© Aja Barbo Gruden
Paris, le 17 novembre 2010
Article pour Le Cordon Bleu

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :